L’Assemblée nationale affiche désormais comple

L’Assemblée nationale affiche complet. Les 500 députés nationaux qui composent la Chambre basse du Parlement RD-Congolais sont tous connus. La liste définitive rendue publique par la Cour constitutionnelle a permis à cette Chambre de combler tous les sièges encore litigieux.

C’est depuis la séance plénière du mardi 28 août 2019 que le tableau des élus nationaux affiche complet. L’assemblée plénière a procédé à la validation des pouvoirs des suppléants des députés frappés d’incompatibilité au mandat d’élu national, au total 15, et les 31 députés validés par la Haute cour. Les députés nationaux ont trouvé de la matière dans le rapport présenté par la commission spéciale mise en place pour la validation des mandats de ces nouveaux entrants à l’Hémicycle.

L’Assemblée nationale a donc ses 500 députés nationaux. La plénière du mardi 28 août 2019 a permis de combler les sièges qui étaient jusque-là vides. Après la validation des pouvoirs des 46 députés nationaux, à savoir les 15 suppléants dont les élus étaient frappés d’incompatibilité parce qu’occupant les fonctions de sénateurs, pour la plupart, ou de gouverneurs pour d’autres, et des 31 autres confirmés par la Cour constitutionnelle, les élus du peuple se sont employés à récupérer les suppléants éligibles, comblant ainsi les 500 sièges de la Chambre basse prévus par la loi.

A ce stade, plus aucun litige ne reste en suspens. Même pas des dossiers à résoudre en termes de contentieux électoraux car les arrêts définitifs de la Haute cour sont clairs. Sur invitation de la présidente de l’Assemblée nationale, le rapporteur par intérim a procéder à la lecture des 500 noms des députés nationaux appelés à siéger valablement.

Sur la liste des suppléants dont les pouvoirs ont été validés, figurent surtout les enfants des députés qui ont renoncé à leur mandat. C’est le cas d’Eric Kimbuta Motema, Serge Endundo Lomata, Gaël Bussa Obambule et Patrice Autsai Adriko. Cette situation quoiqu’autorisée par la loi, a provoqué un tollé de protestations au sein de l’opinion indignée du fait que cette pratique aux antipodes des valeurs d’éthique, risque de plomber la démocratie. D’où cette réaction en chaine observée sur les réseaux sociaux où les internautes parlent sans ambages de « La famille d’abord», en lieu et place du « Peuple d’abord».

« En RD-Congo tout commence de cette manière. Si l’on n’y prend garde, cette situation de privilégier les enfants, les femmes, les frères et les cousins au détriment d’autres collaborateurs plus méritants risque de se pérenniser et s’ériger en un principe», a déploré un sexagénaire qui a assisté à la plénière de validation des pouvoirs des suppléants.

Parmi les nouveaux députés confirmés par la Cour constitutionnelle, il y a lieu de citer Marie-Ange Mushobekwa, Emery Okundji, Omer Egwake, Lambert Matuku. La validation des pouvoirs des 46 députés a permis à l’Assemblée nation ale d’afficher complet. Les 500 sièges sont désormais comblés.

Mediacongo

À propos De La Rédaction

x

Check Also

Sida: Découverte d’une seconde mutation génétique résistante au VIH

La nouvelle mutation, qui concerne le gène Transportine-3, a été découverte chez des personnes atteintes ...