Gouvernement de 65 ministres: « les richesses nationales ne sont pas un gâteau à se partager entre amis » (LUCHA)

Quelques jours après l’officialisation de la coalition FCC-CACH en prélude de la sortie du gouvernement Ilunga Ilukamba et qui sera un gouvernement de 65 ministres, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) monte au créneau en rappelant « que les richesses nationales ne sont pas un gâteau à partager entre amis ».

Dans un communiqué rendu public ce dimanche 4 Août 2019, la Lucha s’insurge contre un gouvernement de 65 ministres. Elle le juge d’éléphantesque et qui ne sera qu’une charge inutile pour le trésor public.

Pour la Lucha, le peuple avait cru au changement en voyant un fils d’un opposant dont le slogan était «le peuple d’abord» au pouvoir. Il voyait déjà qu’à travers ce slogan ses intérêts devraient être placés avant toute chose.

« vivre dans un Congo de paix, de sécurité, fondé sur les valeurs démocratiques, un Congo où la pauvreté sera en premier lieu la bataille de tous, du Président aux membres du gouvernement en passant par les parlementaires. Mais avec l’annonce des accords signés entre le FCC et le CACH pour la répartition des postes ministériels dans le prochain Gouvernement, ce rêve du peuple congolais de vivre un changement radical s’est assombri. »

En tout cas, pour la Lucha, il est inacceptable d’avoir un gouvernement d’une soixantaine des membres avec un budget de 4 milliards l’an. C’est pour eux une manière de maintenir la population dans cette pauvreté accrue.

« Il est inacceptable que le gouvernement soit composé d’une soixantaine des membres, en plus d’un sénat qui en compte une centaine, d’une assemblée nationale de cinq-cents membres, sans compter les institutions politiques de 26 provinces, dont chacune reçoit mensuellement des milliers des dollars américains alors que le Congolais vit avec moins d’un dollar par jour.»

Toujours dans ce communiqué, le mouvement citoyen considère les accords FCC-CACH comme un « Complot d’État » puisqu’il consiste à maintenir le peuple dans une pauvreté extrême. Il demande au président de la République de ne pas en tenir compte car son partenaire est le « bourreau du peuple » pour lequel il prétend travailler.

« La Lucha considère ces accords comme un complot d’Etat et une entourloupe politique qui consistent à maintenir le peuple congolais dans une pauvreté extrême, que celle connue sous le régime de Kabila. Au regard de l’actuel budget, soit 4 milliards US », indique La Lucha.

La Lucha a ensuite demandé au président de la République de ne suivre que la voix de la raison car pour elle, ces accords signés avec « les bourreaux du peuple », sont contre nature et soumettront le pays dans une situation qui présage l’échec de sa gouvernance.

Pour rappel, les représentants du Front Commun pour le Congo (FCC) et ceux de Cap pour le Changement (CACH) ont annoncé la fin des négociations pour la formation du gouvernement Ilunga qui devrait comporter 65 ministres. Ils ont par ailleurs annoncé l’officialisation de leur coalition.

Mediacongo

À propos De La Rédaction

x

Check Also

Sida: Découverte d’une seconde mutation génétique résistante au VIH

La nouvelle mutation, qui concerne le gène Transportine-3, a été découverte chez des personnes atteintes ...